Vidéo : La belle histoire de Vincent le chat aux pattes en titane

Vidéo : La belle histoire de Vincent le chat aux pattes en titane
Share Button

La vie de Vincent, ce chat européen tigré, n’a pas commencé sous les meilleurs hospices.

Né sans pattes arrière, le chaton est abandonné par ses propriétaires. Recueilli par un refuge pour animaux de l’Iowa aux Etats-Unis , Vincent croise le chemin de Cindy Jones, une employé du refuge et la vie lui sourit enfin. « J’ai craqué pour Vincent dès que je l’ai vu et je l’ai ramené à la maison« , confie sa nouvelle maîtresse. Si malgré son handicap, Vincent mène une existence plus ou moins normale, en grandissant son poids devient un problème. Il se déplace difficilement et des plaies apparaissent sur ses membres. Cindy est désemparée. Heureusement, sa fille Emily a l’idée de contacter les chercheurs du centre universitaire de l’état de l’Iowa ( Lloyd Veterinary Medical ), qui acceptent d’étudier son cas.

Une malformation très rare

« Vincent est atteint d’une malformation extrêmement rare. Il n’a pas de patte à partir du tibia, explique le Dr. Mary Sarah Bergh, vétérinaire orthopédique. La pose d’une prothèse était impossible comme c’est le cas sur certains animaux . La seule option était d’introduire des implants dans les os de ses fémurs« . Une première intervention a lieu en février 2014 puis une seconde en 2015 rapporte le Daily Mail . « Quand je l’ai vu après son opération, il faisait peur, raconte Cindy. C’était étrange de voir des objets en titane sortir du corps de son chat« . Cette opération est un défi car les implants, insérés dans les os, passent aussi à travers la peau et les risques d’infections sont grands.

Pourtant, sa rééducation se passe bien. Vincent est à l’aise avec ses pattes en titane. « Il marche bien, ses os tiennent le coup et les implants sont stables, analyse le Dr. Bergh, bientôt, il pourra même sauter comme tous les chats« . Cette opération rarissime est un exploit. Pour le Dr. Bergh, cette expérience sur le chat Vincent va faire avancer le travail des vétérinaires orthopédiques et surtout cette opération va permettre de développer l’utilisation des implants pour les animaux.

 


 

Share Button
22 avril 2016 / 1 Commentaire / pour / dans

Laisser un commentaire