Un chat fait son entrée au Foreign Office britannique

Un chat fait son entrée au Foreign Office britannique
Share Button

Tout le monde aime les chats, c’est connu, et les diplomates anglais ne font pas exception.

Seul problème: la présence d’animaux étant proscrite dans le bâtiment du ministère britannique des Affaires étrangères, décision a été prise de contourner la loi en embauchant un matou.

Un chat répondant au doux nom de Palmerston est ainsi devenu le nouvel employé du ministère anglais des Affaires étrangères, où il sera chargé de faire la chasse aux souris.

Le ministère s’est cependant empressé d’ajouter que ce sont ses employés, et non les contribuables anglais, qui alloueront les sommes nécessaires afin de nourrir et verser le « salaire » de cet ennemi des rongeurs.

chat

Auparavant, Palmerston n’avait pas de maison et errait dans les rues de Londres. Les employés du ministère qui l’ont retrouvé sale et affamé ont eu pitié de lui. Ils l’ont nommé Palmerston en hommage à Lord Palmerston, ancien chef de la diplomatie et premier ministre anglais.

L’amour pour les chats n’a décidément pas de limites. En avril, un Musée des beaux-arts de la région de Moscou, en Russie, a recruté le chat Maraï qui devra veiller sur les objets et sera chargé de résoudre les questions liées au secteur des relations publiques.

 

Share Button
13 avril 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire