Thuir: un enfant de 5 ans, 7 chiens et 37 chats dans un appartement déplorable

Thuir: un enfant de 5 ans, 7 chiens et 37 chats dans un appartement déplorable
Share Button

Les enquêteurs de l’association Un gîte une gamelle ont effectué mardi une intervention dans un immeuble de la commune.

 

Tout est parti d’un signalement effectué auprès du Service enquête maltraitance animale (SEMA) de l’association Un gîte une gamelle de Rivesaltes.

Suite à cette alerte, le SEMA a dépêché mardi une équipe sur les lieux. Excréments dans l’ascenseur, odeur insoutenable dans les escaliers : avant même de pénétrer dans l’appartement ciblé, les enquêteurs de la structure ont eu un aperçu de ce qu’ils allaient trouver derrière la porte.

 

thuir1

Mais au final, la situation dépassait toutes leurs craintes. Ils ont découvert dans un petit F2, occupé par deux adultes et un enfant de 5 ans, pas moins de sept chiens et 37 chats.

  • L’enfant envoyé chez son père

« L’appartement était dans un état déplorable, relate la responsable du SEMA, Dany Goizé. C’était l’horreur. Il y avait des excréments partout. On a été confronté à la souffrance du couple, de l’enfant et des animaux. Nous avons immédiatement avisé une assistante sociale. L’enfant a été envoyé chez son père, dans l’Hérault. » Contacté, le maire de la commune, René Olive, dit « avoir entendu parler de l’affaire« , mais ne pas en connaître tous les détails. « Je ne l’ai pas suivie personnellement. Mais je sais que la protection de l’enfance est dessus », indique-t-il.

thuir

Pour l’heure, les animaux sont toujours sur place. Les bêtes sont tellement nombreuses que le refuge rivesaltais Un gîte une gamelle n’est pas en mesure de toutes les accueillir. C’est pourquoi ses responsables lancent un appel aux autres associations ou aux particuliers qui seraient prêts à héberger (même temporairement) un ou plusieurs des chats et chiens concernés. « Nous ne comptons pas déposer plainte contre le couple, tient à préciser Dany Goizé. Ils ont été dépassés. Mais nous allons demander qu’ils n’aient plus le droit de prendre des animaux. »

Les associations ou particuliers prêts à accueillir un ou plusieurs des animaux découverts sont priés de se faire connaître au 06 08 51 15 02.

 

 

 

Partagez l’article !

 




Share Button
30 juillet 2016 / 8 Commentaires / pour / dans

Laisser un commentaire