Romorantain. Chiens et chats vivaient  » au milieu de leurs déjections « 

Romorantain. Chiens et chats vivaient  » au milieu de leurs déjections « 
Share Button

Romorantin. Plus d’une dizaine d’animaux ont été retirés d’une maison de la rue Marceau, après avoir été découverts vivant dans une grande insalubrité.

 

Sitôt la porte ouverte, les pompiers ont dû mettre un masque tellement l’odeur était forte. Le 2 août dernier, dans une habitation de la rue Marceau à Romorantin, les pompiers et les gendarmes locaux ont découvert des animaux vivants « au milieu de leurs déjections », dans un état « d’insalubrité énorme », explique la compagnie de gendarmerie de Romorantin.

Animaux placés et procédure lancée

Dans la cour et les pièces de cette demeure jonchée de déjections et de déchets, il y avait là notamment « une chienne adulte avec une patte blessée, un chiot déshydraté et 10 chats ou chatons dont l’un est mort depuis des suites de déshydratation et de malnutrition », indique un témoin, proche des associations de défense animale. Quelques jours plus tôt, le 27 juillet précisément, un riverain était venu signaler à la brigade de gendarmerie des nuisances sonores et des odeurs pestilentielles émanant de cette habitation. Une enquête avait alors été ouverte.

Puis le 2 août, c’est le propriétaire des lieux qui se rend à son tour à la gendarmerie, inquiet d’être sans nouvelles de la locataire. L’homme devait par ailleurs prochainement faire visiter l’appartement, mis en vente récemment. Une ouverture de porte administrative est donc ordonnée.

Et c’est ainsi que les animaux ont été découverts. Puis la locataire s’est finalement présentée sur les lieux. Immédiatement, le parquet a ordonné le placement des animaux auprès de la Société protectrice des animaux. C’est la SPA de Sassay qui s’est chargée de les recueillir.
Une procédure a été ouverte par la gendarmerie de Romorantin pour « suspicion de maltraitance sur animaux », par manque de soin et d’alimentation

 

Partagez !

 




Share Button
10 août 2016 / 1 Commentaire / pour / dans

Laisser un commentaire