Perpignan. Il massacre un petit chat et écope de la prison ferme

Perpignan. Il massacre un petit chat et écope de la prison ferme
Share Button

Un homme qui avait poursuivi et tabassé à mort un chat en octobre dernier a écopé, jeudi, de 12 mois de prison ferme. Il devra se soigner et dédommager les parties civiles.

 

Le tribunal de Perpignan (Pyrénées-Orientales) a condamné, jeudi dernier, un homme à 15 mois de prison, dont trois avec sursis, pour avoir massacré un chat à coups de pied et de poing le 28 octobre dernier.

Décédée après deux jours de souffranceL’accusé avait attiré vers lui des félins placés au refuge animalier Les Chats d’Oc de Saint-Estève et quand la petite Vega s’était approchée, il avait roué de coups l’animal qui avait réussi à s’enfuir. Le tortionnaire avait alors poursuivi la chatte jusque dans un fossé où il avait à nouveau tabassé l’animal.

Laissée pour morte et découverte le lendemain matin par la présidente du refuge, Vega est finalement décédée après deux jours de souffrance, raconte L’Indépendant.

« Il n’était pas là par hasard, il était venu pour ça »C’est grâce à une caméra de surveillance ayant filmé la scène et le véhicule du tueur de chat que ce dernier a pu rapidement être arrêté. Lors du procès, l’homme a expliqué avoir eu besoin de se détendre à cause de nombreux problème et de ne pas comprendre comment il en était arrivé là. Pour justifier sa poursuite du chat blessé, l’accusé a par ailleurs indiqué avoir voulu mettre fin aux souffrances de l’animal.

Une version que réfutent les sept associations de protection animale qui se sont portées partie civile devant la cruauté des faits. « Il n’était pas là par hasard, il était venu pour ça », ont-elles ainsi affirmé. En plus de la peine d’incarcération, l’accusé s’est vu notifier une obligation de soin et de dédommagement, mais aussi une interdiction définitive d’être propriétaire d’un animal.

Partagez l’article !

 




Share Button
6 juin 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire