Parrainer un chat quand on ne peut pas l’adopter, c’est possible à la SPA de Tourcoing

Parrainer un chat quand on ne peut pas l’adopter, c’est possible à la SPA de Tourcoing
Share Button

Une vingtaine de chats de la SPA peinent à se faire adopter.

 

Pour qu’ils se sentent moins seuls, et pour donner la chance de chouchouter un animal à ceux qui ne peuvent pas en avoir, l’association lance le parrainage, avec un week-end des oubliés les 19 et 20 novembre. Un club jeunes va également voir le jour.

Il y a surtout des chats à la SPA. Et certains matous sont là depuis plus longtemps que d’autres. Ils sont trop âgés pour attirer les premiers regards, trop timides ou parfois porteurs du FIV, le sida des félins. Parmi les plus anciens, certains sont là depuis six ans. Alors, pour leur redonner un peu plus d’amour et d’attention, les bénévoles de la SPA lancent le parrainage, mis en avant samedi et dimanche prochains avec le « week-end des oubliés » pour rencontrer ces animaux, et pourquoi pas, les adopter*.

Le principe : on verse un don symbolique pour un animal qui est depuis longtemps à la SPA, et en échange, on peut passer le voir aux heures de permanences et recevoir de ses nouvelles par Internet, avec ses dernières photos. «  Ça permet de les garder plus longtemps chez nous et de mettre en avant les plus discrets  », explique Marlène Plantefeve, responsable de la SPA de Tourcoing.

C’est aussi l’occasion de partager un peu de tendresse avec un animal de compagnie, quand on ne peut pas en avoir un chez soi pour diverses raisons : «  Une maman a parrainé un de nos chats pour son fils, qui est allergique, raconte la responsable. Petit à petit, elle le désensibilise en passant voir le chat.  »

Et s’il est adopté en cours de route ? «  On peut alors en choisir un nouveau à parrainer, et il n’en manque pas. Ça coûte dix euros par mois, et on paie par trimestre.  » Et attention, quand on adopte, il faut être responsable : « On s’engage pour 10 à 15 ans en moyenne, il faut garder en tête qu’on peut subir les aléas de la vie durant cette période comme un déménagement ou un divorce, et ça engendre un certain coût, ça ne doit pas devenir un prétexte pour se séparer de son animal par la suite  », insiste Marlène Plantefeve.

*Week-end des oubliés, de 14 h à 18 h à la maison SPA de Tourcoing, 5, place de la Croix-Rouge.

 

Share Button
13 novembre 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire