Normandie. Saint-Lô Ils s’unissent (30 millions d’amis, mairie et bénévoles) pour s’occuper des chats errants

Normandie. Saint-Lô Ils s’unissent (30 millions d’amis, mairie et bénévoles) pour s’occuper des chats errants
Share Button

30 millions d’amis, la mairie et des bénévoles associent leurs moyens pour éviter la prolifération des chats errants. Des opérations de trappage sont organisées tous les week-ends.

Pourquoi stériliser les chats errants ?

Nuisances sonores dues aux bagarres nocturnes, odeurs d’urine, poubelles éventrées et surtout transmissions de maladies à l’homme ou à des chats domestiques (coryza, typhus…) : la recrudescence de chats errants pose un problème sanitaire. En un an, un couple de chats errants peut avoir jusqu’à douze chatons. Après deux années : leur descendance peut atteindre 144 chats. Un chat stérilisé, c’est aussi un chat qui marque moins son territoire et ne se bagarre pas pendant les chaleurs. Il est moins à même de transmettre des maladies par griffure ou morsure.

Quelle est la situation à Saint-Lô ?

Ils seraient au moins 200, en ville et dans la campagne environnante. Ici comme ailleurs, le phénomène prend de l’ampleur, notamment en raison de la hausse des abandons (+24 % cet été par rapport à l’été dernier d’après la SPA). Les opérations de trappage viennent de commencer. Samedi 3 septembre, deux femelles et un mâle errants ont été « trappés » du côté de l’avenue des Platanes. Ils ont été stérilisés, tatoués et relâchés au même endroit, mercredi 7 septembre. Selon l’arrêté pris le 12 août, l’opération pourra durer jusqu’au mois d’août 2017.

Contact. Si vous repérez un chat errant, écrire à chats.errants@saint-lo.fr Page Facebook : Association Cœur de Pattounes. L’association sera au marché du 24 septembre.

 

Partagez !

 




Share Button
13 septembre 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire