Nièvre : Vidéo cinq refuges s’unissent pour sauver 27 chiens maltraités dans une maison insalubre

Nièvre : Vidéo cinq refuges s’unissent pour sauver 27 chiens maltraités dans une maison insalubre
Share Button

Dans le département de la Nièvre, 27 chiens vivaient dans une maison insalubre. Grâce à la fondation 30 Millions d’Amis et à la coordination de cinq refuges, les chiens ont été évacués.

 

« En arrivant, j’ai été frappée par la misère qui régnait dans ce lieu », raconte Amélia Tarzi, présidente du refuge de Thiernay et membre de l’opération de sauvetage. Le 22 septembre, près de trente chiens ont été secourus à Champgazon dans le département de la Nièvre. Il a fallu le concours de cinq refuges locaux et de la fondation 30 Millions d’Amis pour les tirer de leur situation.

Une cour remplie d’excréments et d’objets tranchants

Les animaux vivaient dans une cour de 50 mètres carré « recouverte d’excréments » et « d’objets coupants », selon la fondation qui a partagé une vidéo du sauvetage le 29 septembre. Là, une quinzaine de chiens de chasse et une dizaine d’autres vivaient en meute. « Les animaux se géraient entre eux » « Les chiens se sont reproduits entre eux de façon anarchique ».

nievre-1

 

Sur décision de justice, les membres des cinq refuges se sont donc mobilisés pour évacuer ce lieu fétide. « Ces chiens sont assez craintifs », précise Amélia Tarzi. « Le principal, c’était de ne pas être trop nombreux autour d’eux ». Seulement trois sauveteurs sont donc entrés dans la cour pour placer les chiens dans des caisses de transport. Ils ont ensuite été répartis entre les refuges. « Nous avons laissé deux mâles à la famille pour qu’il n’y ait pas une trop grande fracture », précise Arnauld Lhomme.

« Les gens s’entourent d’animaux parce qu’ils se sentent de plus en plus seuls. »Amélia Tarzi, présidente du refuge de Thiernay

Pour l’enquêteur, cette négligence envers les chiens est une affaire de misère humaine.  Les propriétaires, une mère et son fils qui vivent « dans une très grande précarité », se seraient laissés « déborder par les portées » jusqu’à attirer l’attention de la Direction départementale de la protection des populations de la Nièvre. « Les gens s’entourent d’animaux parce qu’ils se sentent de plus en plus seuls », analyse la présidente de refuge. Aujourd’hui sains et saufs, les chiens ont cependant encore du chemin à faire.

 

nievre

 

Les animaux, relativement jeunes, ont d’ores et déjà été auscultés par les vétérinaires, explique Arnauld Lhomme. Sous la responsabilité de 30 Millions d’Amis, les chiens seront ensuite placés en familles d’accueil, jusqu’à ce que la justice statue sur la responsabilité des propriétaires. Les chiens recevront dès lors une « éducation » en bonne et due forme. « On voit qu’ils ne sont pas habitués à sortir ».

 

nievre-2

 

« On a des problèmes de comportement, des griffes longues car il n’y a pas d’usure… Il y a malheureusement tout à faire avec eux : leur apprendre à marcher en laisse, les habituer à avoir confiance en l’homme », ajoute-t-il. « Nous encourageons le placement en familles d’accueil pour que les chiens aient une vie ‘normale’. Le but, à terme, est que les familles puissent même les garder. »

 

 

Partagez !

 

Share Button
30 septembre 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire