Nièvre a Avord : Un chat retrouvé prisonnier d’une bouteille, victime d’un acte de cruauté

Nièvre a Avord : Un chat retrouvé prisonnier d’une bouteille, victime d’un acte de cruauté
Share Button

Le 16 juillet dernier, une habitante de la rue Saint-Exupéry à Avord fait une horrible découverte.

 

Après quelques jours d’absence son chat réapparaît avec une demi-bouteille d’eau enfoncée sur la tête.

Sa propriétaire reste effarée devant cette découverte. Le pauvre animal ne peut plus s’alimenter et risque l’asphyxie. « Cette bouteille était incroyablement sale ! Je ne vois pas pourquoi ce chat aurait été se mettre dans une telle position, surtout si il n’y avait pas de nourriture au fond de cette bouteille », explique la propriétaire. Même après avoir enlevé la bouteille, le chat reste apeuré et ne bouge pas.

chat_bouteille

Deux jours sans bouger

En raison d’une hospitalisation en urgence, cette habitante d’Avord laisse la charge de son animal à un voisin compatissant. Durant deux jours, le petit félin toujours traumatisé reste prostré dans une couverture sur un lit. Comme il refuse de sortir de la chambre, le voisin en charge de l’animal décide d’installer une gamelle d’eau et de nourriture dans la pièce.

Après deux jours en quarantaine, le chat, pris d’un élan de liberté ou de panique, s’évade à travers une fenêtre ouverte. Depuis ce 18 juillet, aucune réapparition du tigré n’a été signalée. Sa propriétaire craint une exécution. « C’est très fréquent de voir des gens déborder, voire monter sur le trottoir pour écraser un chat passant par ici. »

La propriétaire du chat agressé, grande passionnée par la cause animale, a envoyé des lettres à l’association 30 Millions d’amis et à la SPBA du Cher pour faire part de son histoire. « Le but est qu’un maximum de gens soient sensibilisés et que tout le monde comprenne que l’animal aussi à des droits », insiste-t-elle. Des centaines d’exemples comme celui-ci surgissent des réseaux sociaux.

Instagram, Facebook ou Twitter, de nouveaux outils qui deviennent indispensables pour dénoncer des actes de maltraitance animale.

 

Partagez l’article !

 




Share Button
13 août 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire