Nice: Le tortionnaire du chat brûlé et défenestré écope d’une peine plus clémente en appel !

Nice: Le tortionnaire du chat brûlé et défenestré écope d’une peine plus clémente en appel !
Share Button

Il a été condamné à deux ans de prison, dont un ferme… 

 

En France nous avons une justice nulle et archi nulle

 

Le premier procès, en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Nice, avait défoulé les passions. Devant un public nombreux venu défendre la cause animale, le tortionnaire du chat avait été condamné à deux ans de prison ferme.

En appel, mardi, sa peine a été allégée. Le Niçois qui avait brûlé puis jeté un chat par la fenêtre a finalement écopé de deux ans de prison dont un ferme.

Le chat jeté du septième étage

Les faits remontent à début février. A la suite d’une dispute conjugale, Sébastien saisit le chat par le col avant de l’asperger de produit ménager. Avec un briquet, il met feu à l’animal qui, transformé en torche vivante, court se réfugier sous le canapé.

Pour éviter l’embrasement de la totalité de l’appartement, Sébastien attrape à nouveau le félin et le jette par la fenêtre du… septième étage. Le chat, toujours vivant lors de son arrivée à la clinique vétérinaire, sera finalement euthanasié.

Des excuses et des regrets

Au procès en appel mardi, Sébastien a exprimé ses excuses envers les associations qui défendent les droits des animaux. Il a affirmé avoir « de profonds regrets ».

Des regrets entendus par la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Sébastien est condamné à deux ans de prison dont un ferme. L’année restante est assortie d’un sursis et d’une mise à l’épreuve.

 

Partagez l’article !

 

Share Button
25 mai 2016 / 2 Commentaires / pour / dans

Laisser un commentaire