Nandy (77) : Krusty le chien du magasin met en fuite les braqueurs

Nandy (77) : Krusty le chien du magasin met en fuite les braqueurs
Share Button

Visiblement, les voleurs n’aiment pas les chiens !

 

Après-coup, Didier, le gérant du multiservice de Nandy, préfère sourire à l’évocation de son chien Krusty, un labrador croisé staff, en train de mettre en fuite trois cambrioleurs, ce jeudi matin. Sa famille se remet peu à peu de ses émotions et a rouvert normalement la boutique dans l’après-midi, après avoir laissé la porte close toute la matinée.

« Cela s’est passé vers 7 h 45. Cela faisait quinze minutes qu’on était ouvert », témoigne le commerçant. Trois hommes entrent dans le magasin, le visage plus ou moins masqué par des « bobs, des casquettes et des sortes de foulards », précise le fils. L’un d’eux est armé d’une arme longue, « une sorte de fusil à pompe », décrit encore le jeune homme. Il pointe l’arme vers la fille du gérant, qui tient la caisse. Les malfaiteurs veulent des cartouches de cigarettes et poussent la vendeuse au fond du local, où ils se saisissent de cartons de tabac.

kursty

« Ma fille s’est alors laissée tomber et a crié, poursuit Didier. Moi, je me trouvais derrière, dans le fournil. Mon chien avait commencé à se comporter de façon bizarre, comme s’il sentait qu’il se passait quelque chose d’anormal de l’autre côté de la porte. Quand ma fille a crié, j’ai ouvert et le chien s’est rué sur eux. Ils ont lâché les cartouches et les cartons de cigarettes et se sont précipités dans la voiture qu’ils avaient laissée devant la boutique. Ils ont même bloqué une porte du véhicule pour empêcher le chien de rentrer. »

Braquage du multiservice de Nandy

Les jeunes braqueurs sont ainsi repartis bredouilles, sans rien voler dans le magasin. Un témoin de la scène a noté la plaque d’immatriculation de la voiture, une Clio grise, et a appelé la police. Selon les premiers éléments de l’enquête, qui devait être confiée à la police judiciaire, le véhicule aurait été volé.

La fille de Didier, « un peu choquée » a été hospitalisée jusqu’en fin de matinée. « Nous avions déjà été braqués il y a six ans, rappelle le commerçant. Cette fois, les voleurs avaient l’air plus amateurs que les précédents. Mais cela fait toujours drôle d’être victime d’un braquage. »

 

 

 

 

bandeau_pub_tr

Share Button
4 novembre 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire