Montpellier la belle initiative : Des petites cabanes pour les chats sans famille

Montpellier la belle initiative : Des petites cabanes pour les chats sans famille
Share Button

ANIMAUX Le dispositif a été mis en place par la ville, et deux associations montpelliéraines de protection des félins…

 

Depuis quelques jours à Montpellier, d’étonnants petits refuges fleurissent un peu partout en ville. Dans l’Ecusson, à la Paillade, sur les rives du Lez ou encore au Jardin des plantes, une vingtaine d’abris pour les chats errants sont en train d’être installés, avec l’appui de deux associations montpelliéraines de protection des félins, les Pattounes du cœur et l’École du chat.

Un dispositif mis en place par la mairie de Montpellier, par ailleurs distinguée d’un Ruban d’honneur en 2014 par 30 millions d’amis, pour son engagement pour le bien-être des animaux en ville. A l’époque, la municipalité et la fondation avaient signé une convention pour réguler les populations de chats errants. Depuis, régulièrement, les chats libres sont stérilisés et identifiés, puis relâchés à l’endroit où ils ont été capturés.

S’abriter en cas de pluie

Co-financés par la ville et la fondation 30 millions d’amis, ces abris en bois, munis d’une petite entrée, ont été soigneusement placés loin des regards. « Les chats qui n’ont pas la chance d’avoir un toit y trouvent de la nourriture, et peuvent s’y abriter, et même y dormir, en cas de pluie par exemple », souligne Véronique Reboul, la présidente des Pattounes du cœur, une association qui recueille des chats abandonnés pour les placer dans des familles d’accueil avant leurs adoptions.




« Ce qui est important, c’est d’avoir des points de nourrissage qui soient le plus propres possible, les moins dérangeants pour les riverains, les mieux intégrés au paysage », reprend la bénévole. Chaque jour, ce sont les équipes des deux associations montpelliéraines qui se relaient pour remplir les nombreuses gamelles des matous.

 

Share Button
9 février 2017 / 1 Commentaire / pour / dans

Laisser un commentaire