« MES VIES DE CHIEN » : APPEL AU BOYCOTT DU FILM APRÈS UNE SCÈNE DE CRUAUTÉ ANIMALE SUR LE TOURNAGE (VIDEO)

« MES VIES DE CHIEN » : APPEL AU BOYCOTT DU FILM APRÈS UNE SCÈNE DE CRUAUTÉ ANIMALE SUR LE TOURNAGE (VIDEO)
Share Button

L’association de défense des animaux Peta demande aux spectateurs de boycotter le film « Mes vies de chien » après la diffusion d’une vidéo montrant un berger allemand terrorisé sur le tournage au Canada.

 

La vidéo est arrivée comme un chien dans un jeu de quilles. L’équipe de tournage du film Mes vies de chien se retrouve au cœur d’une polémique après la diffusion d’images montrant une scène de cruauté animale. C’est le site TMZ qui a mis le feu aux poudres en diffusant cette vidéo prise en 2015 dans les coulisses du tournage qui avait lieu près de Winnipeg, au Canada.

On y voit un homme en train d’essayer de jeter un berger allemand dans un bassin d’eau tumultueuse alors que l’animal terrifié se débat et tente de s’accrocher au bord. « Il ne va pas se calmer tant qu’il n’est pas dans l’eau, tu n’as qu’à l’y jeter », lance alors un membre de l’équipe. Mais face aux remous, le chien se retrouve incapable de nager. En train de se noyer, il est finalement secouru par quelqu’un.




Dès la diffusion de la vidéo, les associations de défense des animaux sont montées au créneau. Peta a appelé les spectateurs à ne pas aller voir A Dog’s Purpose, en VO, qui doit sortir la semaine prochaine aux Etats-Unis. « Peta demande aux amoureux des chiens de boycotter ‘Mes Vies de chiens’ pour envoyer le message que les chiens et autres animaux doivent être traités avec humanité et non comme des accessoires », a lancé l’ONG sur Twitter.

Une association canadienne, Animal Justice, a dit, de son côté, avoir porté plainte auprès des autorités canadiennes contre les cinéastes pour cruauté envers des animaux. « Il est illégal d’infliger de la souffrance et de l’anxiété aux animaux, et il n’y a pas de disposition qui permette aux cinéastes d’Hollywood de maltraiter des animaux en toute impunité », a déclaré Camille Labchuk, avocate et directrice exécutive d’Animal Justice.

 

Share Button
19 janvier 2017 / pour / dans

Laisser un commentaire