Le chien a disparu de la SPA après une curieuse polémique

Le chien a disparu de la SPA après une curieuse polémique
Share Button

Une affaire de chien perdu puis retrouvé a viré au conflit burlesque puis à la disparition de l’animal. Il aurait pu être volé par son propriétaire dans l’enceinte de la SPA du Boulonnais.

Histoire à rebondissements, peut-être au détriment du bien-être d’un chien. Cet animal, c’est Boston, un bouledogue croisé de 2 ans et demi. Le 23 avril, il disparaît de son domicile. Son propriétaire racontait jeudi : «  On a cherché partout dans le quartier et même plus loin, on a appelé la fourrière mais il n’y était pas, alors on a mis une annonce sur un forum spécialisé dans les animaux perdus.  »

Quelques jours plus tard, la Société protectrice des animaux (SPA) du Boulonnais informe le jeune homme que son animal a été retrouvé. Mais un responsable le prévient : il faudra payer 125 € pour adopter ce chien. Son chien, donc.

Offre non négociable

Le jeune homme se rend à la SPA du Moulin Wibert seulement mercredi. Mais l’offre est non négociable. Question de procédure. «  On m’a expliqué que mon chien avait été trouvé dans la rue, et donc qu’il avait reçu une puce au nom de la SPA et que pour le récupérer je devais l’adopter ou sinon rien. »

« Je voulais bien payer pour la puce qui a été posée, mais je ne vois pas pourquoi je dois payer pour une adoption. »

Les débats s’échauffent. Même si c’est la procédure, elle, paraît un peu obtuse. Le propriétaire, photo de Boston et lui à l’appui dans son téléphone portable, s’indigne : «  Moi je voulais bien payer pour la puce qui a été posée, mais je ne vois pas pourquoi je dois payer pour une adoption.  »




Coup de théâtre

Un responsable de la SPA du Boulonnais contre-attaque avec pédagogie : « Le chien n’était pas pucé, donc pas identifiable. Quelqu’un nous l’a ramené car il traînait dans une cour avec d’autres chiens depuis trois jours. Puis une collègue a repéré l’annonce de sa disparition sur les réseaux sociaux. Mais nous, entre-temps, nous l’avons emmené chez un vétérinaire pour le pucer, pour faire des vaccins et lui fournir un carnet de santé, donc forcément ça fait des frais.  » Le responsable se disait prêt à négocier sur les 125 €, mais il n’a pas apprécié l’attitude agressive du propriétaire du chien.

Coup de théâtre le lendemain, Boston a disparu de son box. Nouvelle fugue ? Ou rapt de la part de son propriétaire ? La SPA préfère ne pas se lancer dans la polémique. Le jeune Boulonnais est depuis injoignable…

 




Share Button
6 mai 2017 / pour / dans

Laisser un commentaire