La SPA de Dunkerque récupère deux chiens livrés à eux mêmes dans un appartement

La SPA de Dunkerque récupère deux chiens livrés à eux mêmes dans un appartement
Share Button

Livrés à eux-même pendant 3 semaines, la SPA a récupéré deux chiens laissés seuls dans un logement coudekerquois.

Les voisins n’avaient pas de nouvelles du maître depuis trois semaines. Alertés par des aboiements, ils ont appelé la police.

Tout a commencé lundi soir le 11/04/2016. Des habitants du boulevard Jean-Jaurès, à Coudekerque-Branche, alertent la police en raison d’aboiements incessants dans un appartement. Policiers et pompiers se rendent sur place, contactent la propriétaire de l’appartement (occupé par un locataire), qui leur ouvre la porte, afin de vérifier ce qui s’y passe. Là, le spectacle est affligeant. Le logement est sens dessus dessous, le sol jonché de déjections canines. Au milieu de ce capharnaüm, deux molosses. La police appelle la SPA. « Mon collègue s’est rendu sur place mais il n’a pas réussi à récupérer les chiens. Il leur a laissé de l’eau et de la nourriture et nous sommes revenus tous les deux, mardi matin », raconte Michel Van Waefelghem, le directeur de la SPA de Dunkerque.

Le lendemain, les choses se passent mieux. L’américain staff, un mâle, et le bouledogue américain, une femelle, se montrent moins craintifs. « Il n’y avait toujours personne sur place. En fait, les voisins n’avaient pas vu le locataire depuis trois semaines. Il nous a appelés hier (mardi). » L’homme serait dans une autre région et assure que ses chiens étaient seuls depuis deux jours. Une version difficile à croire, vu l’état du logement. « Il ne comprenait pas pourquoi on lui avait pris ses animaux », s’étonne le responsable.

Affamés, les deux chiens se sont battus

L’oncle du locataire serait passé « leur balancer de la nourriture et mettre de l’eau » aux chiens, dans les premiers temps. Ce qui expliquerait la survie des bêtes et leur calme relatif. Puis l’homme aurait refusé de venir les nourrir. « Ce sont des molosses tout en muscles, ils mangent beaucoup. Pas suffisamment nourris, ils ont fini par se battre… La femelle a été mordue aux oreilles et près des yeux », décrit Michel Van Waefelghem.

 

chiens_dunkerque

La femelle à la SPA

 

Ce mercredi, les chiens s’approchaient des grilles de leur cage et ne manifestaient pas d’agressivité. Ils seront vus prochainement par le vétérinaire de la SPA puis par un vétérinaire comportementaliste, qui dira s’ils sont adoptables ou non. D’ici là, la SPA devrait avoir déposé une plainte pour maltraitance. « Les chiens font l’objet d’une réquisition jusqu’à ce que l’affaire soit jugée, à moins que le procureur de la République ne décide de les rendre à leur propriétaire. »

Un berger allemand et un dogue de Bordeaux, retirés à leur maître en novembre à Mardyck, sont dans la même situation. Ils ne pourront être adoptés qu’une fois le dossier bouclé.

Share Button
14 avril 2016 / 3 Commentaires / pour / dans

Laisser un commentaire