La fondation 30 Millions d’Amis sauve 12 chiens chez un récidiviste qui maltraité les animaux

La fondation 30 Millions d’Amis sauve 12 chiens chez un récidiviste qui maltraité les animaux
Share Button

La Fondation 30 Millions d’Amis a organisé le sauvetage de 12 chiens détenus chez un particulier déjà condamné par la justice. Ils recherchent désormais une famille !

Condamné pour « acte de cruauté » par le Tribunal de Grande Instance Grenoble le 23/09/2016 et soumis à une interdiction à vie de détenir un animal, un particulier a enfreint sa condamnation : il détenait 12 chiens dans de mauvaises conditions à son domicile.

Dans le cadre de l’exécution de ce jugement, la Fondation 30 Millions d’Amis, qui était partie civile lors du procès, a été appelée pour organiser et financer le sauvetage de ces chiens. Le refuge Les Amis des Bêtes d’Aix-les-Bains et celui du Dauphiné sont intervenus pour les prendre en charge (02/03/2017).

DES CHIENS EN MAUVAIS ÉTAT

Une partie des chiens était enfermée dans un chenil caché en pleine forêt : 8 chiens de chasse de race Bruno du Jura et Saint-Hubert s’y trouvaient. « Il y avait des excréments partout et cela sentait mauvais » indique Aurélie, enquêtrice au refuge du Dauphiné.

Les autres chiens, dont un Doberman, étaient détenus près du domicile et étaient attachés.

Les animaux ont été examinés et soignés par un vétérinaire. « Les chiens sont plein de tumeurs, ils ont de la gale aux oreilles, des conjonctivites aux yeux et ont plein de blessures anciennes. Ils étaient aussi infestés de parasites. » précise Anne Askevis, directrice du refuge d’Aix-les-Bains.

APPEL À L’ADOPTION

Gipsy, Joly, Irma ou encore Lino… n’attendent qu’une chose : vivre une nouvelle vie auprès d’une famille aimante. « Ils sont très demandeurs d’affection » confirme la directrice.

Ils sont adoptables dès maintenant. N’hésitez pas à contacter le refuge d’Aix-les-Bains au 04 79 61 24 63 ou celui du Dauphiné au 04 76 89 12 66.




RAPPEL DES FAITS

En février 2016, la Fondation 30 Millions d’Amis était intervenue aux côtés du refuge du Dauphiné. Sur place, les équipes avaient trouvé des chiens affamés et assoiffés enfermés dans deux chenils. Dans l’un, un chien gisait mort de faim au milieu de ses congénères : « Il avait des cailloux dans la gueule lorsqu’on a retrouvé son cadavre. Il avait sûrement dû vouloir manger des pierres car il avait trop faim. Les autres chiens avaient dû se résoudre à commencer à le dévorer » décrit Aurélie, enquêtrice au refuge.

Dans une niche, un collier était présent avec l’os d’une mâchoire à côté.

Share Button
14 mars 2017 / pour / dans

Laisser un commentaire