La bonne initiative du maire pour des chats bien trop nombreux dans la commune !

La bonne initiative du maire pour des chats bien trop nombreux dans la commune !
Share Button

Face à la prolifération des chats, le maire de Vendeuvre-sur-Barse, a pris un arrêté qui a permis en juin de capturer les félins non identifiés. Une campagne qui a coûté, à ce jour, 4000€ à 5000€.

 

Tous les maires de France devait en faire autant.

Suite à de nombreuses plaintes, le maire de Vendeuvre-sur-Barse, Jean-Baptiste Rota, s’est trouvé dans l’obligation de prendre certaines mesures pour lutter contre la prolifération des chats dans la commune. Le 3 juin dernier, un arrêté du maire a été pris afin de procéder à la capture des chats non identifiés, sans gardien et vivant en groupes dans les lieux publics de la commune.

Un budget non négligeable

L’association Les Amis des chats libres baralbins a été déléguée pour ces campagnes de capture, en association avec les services vétérinaires. Après avoir été examinés, puis stérilisés, les chats doivent être relâchés dans les lieux de leur capture, tout en tenant compte que certains félins peuvent être en état de déchéance physiologique ou présenter une pathologie incurable, ce qui oblige à les euthanasier.

Ce n’est pas de gaieté de cœur que le maire de Vendeuvre s’est vu dans la nécessité de prendre une telle décision. Malheureusement, les risques devenaient de plus en plus importants. Si certains habitants continuent à nourrir ces chats abandonnés et souvent malades, il est toutefois nécessaire de respecter les consignes et de ne pas entraver ces actions sanitaires en ouvrant, par exemple, les cages ou en les faisant disparaître.

Le budget de cette campagne est loin d’être négligeable. Bien que l’association s’investisse gratuitement, il est nécessaire d’assumer les cages, les stérilisations ainsi que les transports. À ce jour, les dépenses y afférentes approchent une somme entre 4 000 € et 5 000 €. Le bon sens demande donc le respect des mesures prises. Dans le cas contraire, il faudrait envisager des sanctions pénales.

Appel à la responsabilisation

La prolifération des chats reste préoccupante. Les propriétaires de ces animaux doivent en être conscients et permettre l’identification de leurs petits compagnons. Les actions personnelles et expéditives sont évidemment réprouvées. Pour rappel, à la mi-juin, neuf chats avaient été empoisonnés par un anti-limaces, dans le quartier du square de la Halle.

Il faut que Vendeuvre retrouve sa tranquillité de vie pour le bien des habitants mais aussi de leurs animaux de compagnie.

 

Partagez l’article !

 




Share Button
15 août 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire