Île Maurice : Vidéo dans cette île de paradis des chiens sont abattus sauvagement

Île Maurice : Vidéo dans cette île de paradis des chiens sont abattus sauvagement
Share Button

Un nouveau scandale qui va ternir l’image de l’île Maurice, cette destination prétendument paradisiaque qui attire chaque année près d’un million de touristes venus du monde entier.

 

Fin octobre, les associations PETA (Pour un traitement éthique des animaux) et International Animal Rescue (IAR) ont effet diffusé une vidéo choc révélant les cruelles méthodes d’abattage des chiens errants pratiquées par les autorités mauriciennes.

Capturées en caméra cachée en septembre dernier, les images montrent des chiens capturés dans la rue par des travailleurs de la Mauritian Society for Animal Welfare (Société mauricienne pour le bien-être animal), un organisme public rattaché au gouvernement. Les animaux sont ensuite conduits dans un chenil de Port Louis, la capital de l’île, pour être mis à mort sans ménagement, sous les yeux de leurs congénères.

ile-maurice-massacres-chiens-errants-capture

La scène est brutale et fait froid dans le dos. Dans une pièce remplie d’une vingtaine de chiens, on voit un employé immobiliser les animaux avec un noeud coulant de fortune relié à un bâton pendant qu’un autre leur administre une injection létale en plein coeur. Les animaux résistent tant bien que mal, le regard empli de terreur. Les chiens touchés titubent alors gémissant de détresse, avant de s’effondrer. À côté des cadavres de leurs congénères, d’autres chiens tentent désespérément de quitter la pièce en escaladant la grille, en vain.

Les associations encouragent ainsi les autorités à modifier leurs méthodes et à remplacer les massacres de chiens par des campagnes de stérilisation massive. « La seule façon civilisée et efficace de lutter contre la surpopulation de chiens errants est d’empêcher de nouveaux chiots de naître par la mise en œuvre d’un programme complet de stérilisation. Et c’est précisément ce que nous appelons le gouvernement mauricien à faire », conclut ainsi Elisa Allen, directrice adjointe de PETA.

L’IAR a lancé une pétition sur la plateforme Change.org adressée aux autorités de Maurice pour demander la fin de cette pratique cruelle. Plus de 135 000 personnes ont déjà apporté leur signature. Pour ajouter la vôtre, cliquez ici.

Share Button
18 novembre 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire