Fourrure de vison : Vidéos. Une nouvelle affaire révélée de cruauté dans les élevages

Fourrure de vison : Vidéos. Une nouvelle affaire révélée de cruauté dans les élevages
Share Button

Le calvaire des visons, élevés pour leur fourrure, est une nouvelle fois mis en lumière par une association de protection animale.

One Voice – Image inédites d’élevages de visons en France from One Voice on Vimeo.

 

L’enquête de l’association One Voice s’est intéressée à 6 élevages français de visons destinés au commerce de la fourrure, sur les 14 existants*. Les images filmées par des personnes ayant eu accès aux installations révèlent – une nouvelle fois – l’horreur des conditions de vie de ces animaux (09/01/2017).

DES CONDITIONS DE VIE SORDIDES

Dans la nature, les visons sont des animaux qui vivent dans des milieux semi-aquatiques. Ils passent leur journée à chercher de la nourriture, à plonger allégrement dans l’eau et à explorer leur environnement.

Malheureusement, exploités dans les élevages, leur vie est toute autre. Entassés à plusieurs dans des petites cages, les visons développent un stress intense et des comportements stéréotypés : «Nos vidéos montrent des allées et venues stéréotypées d’animaux, la répétition du même mouvement pour remplir le temps. Ces visons s’enferment dans la folie » dénonce l’association au journal Le Parisien.
Les cages sont sales, remplies de poils, de poussière et d’excréments ; des restes de nourriture pourrissent sur le dessus des cages.




UNE RARE VIOLENCE

La vidéo montre aussi le ramassage des visons avant leur mise à mort. Un homme les saisit sans ménagement avant de les jeter violemment dans le container de son véhicule. Un vison qui parvient à s’en échapper se fait brutalement chassé et secoué par un chien.
Aux cruautés subies par les animaux s’ajoutent les dommages pour l’environnement causés par ces élevages : « L’eau que l’on voit ruisseler autour des cages, entraînant avec elle les effluents, donne matière à se préoccuper, tout comme les cadavres découverts dans l’herbe… » précise l’association.

2011 : 1ÈRE ALERTE DE LA FONDATION 30 MILLIONS D’AMIS

On estime qu’environ 200 000 visons sont tués en France chaque année : un manteau est à lui seul confectionné avec les dépouilles de… 80 visons !

La Fondation 30 Millions d’Amis alerte depuis plusieurs années l’opinion publique sur la cruelle réalité du commerce de la fourrure et de ces fermes de l’horreur. Déjà en 2011, son enquête en caméra cachée l’avait conduite à dénoncer les mêmes faits dans ces établissements français.

 

Share Button
10 janvier 2017 / pour / dans

Laisser un commentaire