Embrasser et se faire lécher par son chien peut-il rendre malade ?

Embrasser et se faire lécher par son chien peut-il rendre malade ?
Share Button

Tous les propriétaires de chiens le savent, les chiens adorent sauter sur leur maître et leur baver sur la figure pour montrer toute l’étendue de leur affection.

 

S’il est difficile de résister à l’envie de prendre nos compagnons à 4 pattes dans nos bras pour les câliner, sachez tout de même qu’il vaut mieux éviter de les embrasser car cela peut avoir de graves conséquences. 

ATTENTION AUX BAISERS CANINS

Même si votre toutou adore vous nettoyer la figure à grands coups de langue enthousiastes, il vaut mieux éviter le contact bouche-à-bouche. De nombreuses études médicales démontrent que certaines maladies peuvent être transmisses facilement du chien à l’homme de cette façon.
John Oxford, éminent professeur en virologie et bacteriologie à l’Université Queen Mary de Londres a expliqué au Hippocratic Post :

« Il n’est pas seulement question de ce qui est contenu dans la salive. Les chiens passent la moitié de leur vie à fourrer leur nez dans des coins sales, ou à renifler les déjections des autres chiens, donc leurs museaux sont recouverts de bactéries, de germes et de virus en tout genre. »

En plus n’oublions pas que les chiens se lèchent souvent les parties intimes…

DES CONSÉQUENCES GRAVES ?

dofbisous_face

Si peu de « baisers » tournent mal, il arrive pourtant que certains aient de graves conséquences. Une malheureuse britannique l’a appris de façon assez violente lorsqu’elle s’est retrouvée hospitalisée après avoir reçu une léchouille de son lévrier italien. Du jour au lendemain elle s’est retrouvée aux soins intensifs car tous ses organes étaient en train de lâcher…

L’anglaise a d’abord constaté qu’elle avait du mal à parler au téléphone. Elle a alors appelé une ambulance qui l’a retrouvé évanouie. Une fois à l’hôpital son état s’est amélioré, mais quatre jours plus tard, de nouveaux symptômes ont fait leur apparition : maux de tête, diarrhée, fièvre, reins qui lâchent, faiblesse respiratoire et baisse de l’activité du foie. Après l’avoir transféré aux soins intensifs, les médecins se sont aperçus qu’elle souffrait d’une intoxication du sang : une septicémie. Ces analyses de sang ont révélé qu’elle était atteinte d’une bactérie du nom de Capnocytophaga canimorsus, très rare, que l’on trouve dans la bouche des chats et des chiens. Comme la septuagénaire ne présentait pas de marque de griffures ou de morsures, les docteurs ont conclu que le responsable était le petit lévrier italien de la dame. La Britannique âgée de 70 ans, qui était en bonne santé jusque là, a passé deux semaines à l’hôpital pour se remettre de son infection.

 

DES RISQUES POUR LES PLUS PETITS

bisousdog_enfants

 

Notons que si tous les bisous de nos amis à poil ne tournent pas tous aussi mal, environ treize cas similaires à celui de cette dame ont été relevés au Royaume-Uni.Et si la plupart d’entre nous ont le réflexe de fermer la bouche lorsqu’un chien nous lèche la figure, ce n’est pas forcément le cas des plus petits, qui sont encore plus sensibles aux virus et aux maladies parasitaires transmis par nos amis à poils. Nos toutous ont une flore buccale très diversifiée, et ils peuvent également nous transmettre des vers ronds qui peuvent entraîner des conséquences très graves, surtout chez les enfants comme la cécité. Ils peuvent également être porteurs de maladies parasitaires comme la leptospirose, la toxoplasmose, la giardiase, la cryptosporidiose, ou encore la leishmaniose qui sont transmissibles à l’homme. Pensez donc bien à vous laver les mains après avoir joué avec votre animal et veillez bien à transmettre ce réflexe à vos enfants. Dans l’idéal, les petits doivent garder leurs mains et leur visage le plus loin possible de la bouche de l’animal. Dernier petit conseil : pensez à bien fermer la bouche la prochaine fois que votre toutou décidera de vous couvrir de bisous !

Source(s) : iflscience

Partagez l’article !

 




Share Button
4 juillet 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire