Elle retrouve son chat un vendredi 13, plus de 16 ans après sa disparition !

Elle retrouve son chat un vendredi 13, plus de 16 ans après sa disparition !
Share Button

Chipie n’avait que 2 ans lorsqu’elle a disparu.

 

En août 2000, sur la route des vacances, Chipie fausse compagnie à ses maîtres. Désespérée, Colette cherche sa petite chatte pendant des mois. C’est un message sur Facebook en mai dernier qui les réunit enfin.

chipie

Colette avait recueilli une petite chatte alors qu’elle n’avait que 4 mois, qu’elle baptisait aussitôt Chipie. Mais, deux ans plus tard, la chatte se sauve lors d’un arrêt sur la route des vacances. Depuis, c’est une Colette inconsolable qui n’a cessé de la chercher pour finir par ne plus y croire. Et le miracle est arrivé seize ans après…

« Un jour de 1998, je me promenais près de chez moi à Villefontaine (Isère), lorsqu’un bébé chat s’est jeté à mes pieds. Il avait environ 4 mois. Il était adorable, je l’ai rapporté chez moi et l’ai baptisé Chipie«  , se souvient Colette. Deux ans plus tard, la jeune femme, son compagnon, leur bébé et la petite chatte prennent la route des vacances, direction la Drôme. « Lors d’une pause dans un village, j’ai sorti Chipie pour la nourrir et la faire boire tout en prenant soin de l’attacher avec une laisse. Mais, affolée par un bruit, elle est passée sous la voiture, a cassé sa laisse et s’est enfuie. »

Colette dépose des messages sur Facebook

Paniquée, Colette fait le tour du village en l’appelant. « On est resté l’après-midi sur place, sans succès. On a donc rejoint notre lieu de vacances, à 100 km de là. Je suis revenue plusieurs fois pour la chercher. J’ai déposé des petites annonces. Et puis, il a fallu rentrer à la maison. » Pendant un an, Colette contacte des associations de défense des animaux, les vétérinaires du secteur, les fourrières, dépose des messages sur Facebook… et finit par se résoudre à l’impensable.« Je me suis dit que Chipie était probablement morte écrasée ou étranglée avec sa laisse. J’ai beaucoup pleuré, car j’y étais très attachée. »

« On leur avait apporté un animal aveugle avec un tatouage en partie effacé »

En 2007, la famille déménage en Bourgogne, mais n’oublie pas Chipie pour autant. « J’ai toujours une photo d’elle sur mon bureau. » Et, le vendredi 13 mai dernier, soit seize ans après sa disparition, Colette reçoit un message qu’elle n’attendait plus. « Une personne de l’association SOS Animaux en détresse me demandait si j’avais habité à Villefontaine et si j’avais bien eu une chatte prénommée Chipie ! On leur avait apporté un animal aveugle avec un tatouage en partie effacé et, après plusieurs semaines à essayer toutes les combinaisons possibles, ils m’avaient retrouvée ! Ma Chipie était en vie et j’allais enfin la revoir. Je n’en ai pas dormi cette nuit-là ! », s’étonne encore Colette.

Le week-end suivant, elle parcourt 600 km dans la journée pour récupérer sa petite rescapée. « Je l’ai reconnue tout de suite. Je l’ai prise dans mes bras et elle s’est blottie contre moi. Un grand moment de bonheur. » Depuis, Chipie s’est parfaitement adaptée à sa nouvelle maison et a conservé une habitude qui faisait rire Colette à l’époque. « Elle dort avec moi et me suit partout dans la maison. Elle est toujours aussi intéressée par l’emballage en aluminium des chocolats. Dès qu’elle entend le bruit de ce papier, elle rapplique, comme elle le faisait avant. Aujourd’hui, elle peut vivre sereinement ses dernières années auprès de moi. » Malgré tout ce temps passé loin l’une de l’autre, Colette et Chipie ont retrouvé leur belle complicité. Pendant toutes ces années, la photo de Chipie, âgée alors de 2 ans, a toujours trôné sur le bureau de Colette.

Source:Closer

 

Partagez l’article !

 




Share Button
24 août 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire