Elle prend la poudre d’escampette en laissant son chat depuis trois semaines

Elle prend la poudre d’escampette en laissant son chat depuis trois semaines
Share Button

On a frôlé le drame dans une habitation de la rue Aristide-Briant à La Chapelle-Saint-Luc. Alertée par ses voisins, la propriétaire d’un appartement a découvert que sa locataire avait pris « la poudre d’escampette » en laissant le chat derrière elle.

C’est par ses voisins que la propriétaire d’un appartement de la rue Aristide-Briant à La Chapelle-Saint-Luc (Fouchy) a été informée des faits qui auraient pu virer au drame. Michelle G. est alertée et s’aperçoit que sa locataire est partie sans l’avertir, depuis trois semaines environ. Le déménagement ne fait aucun doute, les meubles ayant été emportés dans un camion et la locataire ayant visiblement informé la CAF de son départ.

L’histoire aurait pu en rester là si un autre voisin n’avait découvert avec horreur, jeudi, qu’un jeune chat était enfermé à l’intérieur ! « C’est un voisin qui a aperçu le chat qui semblait affolé et se jetait contre la fenêtre. Il a alors compris que l’animal avait été abandonné et était resté enfermé pendant tout ce temps ! »

Alertée, la propriétaire appelle alors la police qui l’autorise pour « cas de force majeure » à ouvrir la porte afin d’apporter eau et nourriture au pauvre animal. Michelle a, depuis, déposé une main courante et envisage même de porter plainte : C’est inadmissible comme attitude. Ce n’est pas la première fois qu’elle se comporte ainsi, le voisin qui m’a avertie avait déjà récupéré son précédent chat dont elle ne s’occupait pas. Elle a recommencé ! »

De son côté, le jeune chat, nourri et surtout abreuvé, semble avoir repris des forces mais reste très craintif et difficile à approcher. « Il se cache, il est apeuré le pauvre ». Michelle a contacté une association en espérant qu’il pourra être pris en charge et qu’on lui trouvera un bien meilleur foyer que celui qu’il avait connu jusqu’alors.

Source de nos confrères de l’Est Éclair

Share Button
13 avril 2016 / 4 Commentaires / pour / dans

Laisser un commentaire