Deuil-la-Barre (95). La vidéo en direct du calvaire d’un chien frappé violemment !

Deuil-la-Barre (95). La vidéo en direct du calvaire d’un chien frappé violemment !
Share Button

Coups de poing, coups de bâton… Loco, un chien de type Amstaff a pu être secouru à Deuil-la-Barre (95) grâce à une vidéo dénonçant son calvaire.

La Fondation 30 Millions d’Amis est intervenue pour mettre l’animal en sureté et a déposé plainte pour « acte de cruauté » à l’encontre du propriétaire.

Coincé sur un balcon à Deuil-la-Barre, dans le Val d’Oise, Loco, un staffordshire américain de 4 ans était à la merci de son maître qui n’hésitait pas à le frapper avec un bâton, les poings ou les pieds.

Heureusement, Sabine* n’est pas restée indifférente à son calvaire et a eu la présence d’esprit de filmer la scène dont elle a été le témoin. Sur la vidéo, que nous avons volontairement floutée, on peut voir l’homme frapper le chien à plusieurs reprises alors que le pauvre animal hurle de douleur.

« IL A EXHIBÉ LE CHIEN AGONISANT »
« De ma fenêtre, je lui ai supplié d’arrêter. Voyant que l’homme continuait ses actes j’ai pris mon téléphone et je l’ai filmé. J’ai tenté à plusieurs reprises d’arrêter cet homme en lui criant dessus mais en vain. Lorsque la police est arrivée sur les lieux, l’homme a refusé de leur ouvrir, il a montré du haut de son balcon le chien agonisant » indique-t-elle à 30millionsdamis.fr, encore sous le choc de la violence de la scène à laquelle elle a assisté.

UNE PLAINTE POUR « ACTE DE CRUAUTÉ »
Aussitôt prévenue, la Fondation 30 Millions d’Amis a déposé plainte pour « acte de cruauté » auprès du commissariat d’Enghien-les-Bains. Selon le journal Le Parisien, l’homme serait connu des services de police pour des faits de trafic de stupéfiants et de violence.

Retiré à son bourreau (10/03/2017), Loco a été cédé volontairement par son maître à la Fondation 30 Millions d’Amis. Il été recueilli au refuge 30 Millions d’Amis de la Tuilerie.




BRÛLÉ À L’ACIDE ?
Loco est en mauvais état général. Il est très maigre et présente de nombreuses traces de cicatrices et de plaies « profondes, larges et anciennes » selon le vétérinaire qui l’a examiné et qui le soigne. Ses oreilles aussi ont des plaies très vives. « On soupçonne qu’il a été brûlé à l’acide » indique le refuge 30 Millions d’Amis de La Tuilerie.

Le procès de l’ancien maître de l’animal est prévu en septembre 2017 au Tribunal de Grande Instance de Pontoise.

 

Share Button
17 mars 2017 / 1 Commentaire / pour / dans

Laisser un commentaire