Cette fillette de 3 ans défigurée par le chien de son père !

Cette fillette de 3 ans défigurée par le chien de son père !
Share Button

Cette petite fille de trois ans a été mordue par le berger malinois

de son père, le 12 mars dernier à Amiens.

L’animal sera euthanasié et son maître poursuivi.

a morsure du berger malinois lui a sectionné la gencive. Quant aux plaies causées par les crocs sur ses joues, elles ont nécessité 13 points de suture. L’une de ses dents a été arrachée, une autre s’apprête à tomber. Voilà pour la partie physique. Mais qu’en sera-t-il d’un point de vue psychologique ? Le 12 mars dernier, la fillette originaire d’Ailly-sur-Somme a été attaquée par le chien de son père.

L’Amiénois de 29 ans avait obtenu la garde de sa fille un week-end sur deux malgré les réticences de la mère, Isabelle Bento da Silva, originaire d’Ailly-sur-Somme : «  Je savais que ce chien était dangereux. Il a déjà mordu deux autres enfants de la famille. Le juge aux affaires familiales, qui a ordonné le droit de visite le savait aussi. Mon ex-concubin n’a pas voulu euthanasier son chien, il a fourni une attestation de sa mère qui s’engageait à prendre en charge l’animal quand ma fille était là-bas.  » Des engagements consignés sur l’ordonnance du 14 mars 2016 prise par le juge. Mais ces écrits n’ont pas empêché le drame.

Dimanche 12 mars, vers 9 h 30, Isabelle Bento da Silva reçoit un texto de la sœur de son ex-concubin, l’informant que sa fille est à l’hôpital après avoir été mordue par « Bandit ». Sur les lieux, elle retrouve la petite défigurée. Dix jours plus tard, «  nous ne savons pas s’il y aura des séquelles, notamment au niveau de son palais. Elle est suivie par un médecin spécialisé en chirurgie maxillo-faciale.  » La maman a déposé plainte à la gendarmerie de Picquigny. «  Et une enquête a été ouverte, confirme l’adjudant-chef Dufour.Elle est toujours en cours mais les faits sont caractérisés. Nous sommes en contact avec le père qui doit, dans un premier temps, effectuer trois tests antirabiques qui se déroulent sur 15 jours, pour savoir si l’animal à la rage. Le premier test a été effectué, il en reste deux. Le père a, d’initiative, dit qu’il ferait euthanasier son chien.  »

Par la voix de son avocate, Maître Annick Darras, la maman a formulé un recours en référé «  pour supprimer tout droit de visite comme d’hébergement du père. L’affaire sera plaidée en incident devant le conseiller de la mise en état près la Cour d’Appel d’Amiens le 6 avril.  » Ce mercredi soir, nous n’avions pas réussi à joindre le papa de la petite fille.




«Pas d’autre destination que l’euthanasie»

Le Parquet d’Amiens s’est saisi de cette affaire «  et il est certain que cet animal n’aura pas d’autre destination que l’euthanasie, informe le procureur de la République Alexandre de Bosschere. D’autant que ce chien a déjà mordu deux autres enfants. Son propriétaire avait même reçu une demande d’examen comportemental. Mais il n’y avait pas eu de plainte déposée suite à ces deux précédentes morsures. La justice n’avait donc pas été saisie. »

Autre certitude pour le procureur, « le père sera poursuivi pour blessures involontaires. Il avait déjà été alerté sur le comportement et la dangerosité de son chien. Devant le juge aux affaires familiales, il s’était engagé à éloigner l’animal du domicile quand il recevait sa fille… Il n’a pas respecté cet engagement. On est sur un incident qui aurait pu être évité si on avait été en face d’une personne responsable », conclut Alexandre de Bosschere.

Le père déjà poursuivi pour des sévices sur son animal

On ignore la nature des maltraitances dont cet animal a fait l’objet. Mais voilà plusieurs mois, un signalement a été effectué. Et la Justice a été saisie. Le maître de Bandit et père de cette petite fille doit ainsi comparaître en juillet prochain devant le tribunal de grande instance pour des sévices infligés à son animal.

 

Share Button
23 mars 2017 / pour / dans

Laisser un commentaire