Cagnes sur Mer (06) des tirs à la carabine sur des chats et des oiseaux

Cagnes sur Mer (06) des tirs à la carabine sur des chats et des oiseaux
Share Button

La propriétaire du chat, recousu sur 15 cm après avoir reçu trois plombs, a renoncé à porter plainte contre X « alors qu’on sait que ça n’aboutira à rien… »

 

Une vision d’horreur, il y a quelque jours , pour Sylvie, habitante du quartier des Plateaux-Fleuris, à proximité de l’école Ravet, à Saint-Laurent-du-Var.

« En rentrant chez moi le soir, il y avait du sang mais je n’ai pas tout de suite trouvé d’où ça venait. Comme j’ai deux chats, j’ai pensé qu’ils avaient pu ramener quelque chose, se souvient la Laurentine. Le lendemain matin, j’ai découvert Pépita avec toutes ses entrailles qui pendaient et du sang était dispersé de partout. »

OUVERTE SUR 15 CM!

Amenée en urgence chez le vétérinaire, la petite chatte de 6 ans « pas très vadrouilleuse », assure Sylvie, est recousue sur 15 centimètres! « Le vétérinaire m’a dit que par la peur, lorsqu’on lui a tiré dessus, elle s’est certainement empalée sur un grillage. À la radio, il a trouvé trois plombs. »

Si personne dans le quartier ne semble avoir entendu ou vu quelque chose de suspect, Sylvie est catégorique: « Je ne vois pas qui ça peut être d’autre qu’un voisin. Pourtant, je n’ai pas eu de souci avec qui que ce soit. »

DÉJÀ DES TIRS SUR DES OISEAUX

Dans le quartier depuis sept ans, elle n’a jamais eu vent d’un tel antécédent. Mais selon le vétérinaire, « le jour de la Fête de la musique, il a été appelé pour des tirs sur des oiseaux,rapporte la mère de famille. Aujourd’hui ce n’est qu’un chat diront certains, mais demain c’est un gosse qui peut se faire tirer dessus. »

Malgré les conseils appuyés de certaines associations ou de particuliers sur Facebook (1), où Sylvie a partagé sa mésaventure, elle s’est résignée à « porter plainte contre X alors qu’on sait que ça n’aboutira à rien… »

« ACTE INQUALIFIABLE »

Contacté, Patrick Villardry, président de la Société de défense des animaux (SDA) et premier adjoint au maire de Saint-Laurent-du-Var, conseille lui aussi « à cette dame de déposer plainte, ce qui permettra à la SDA de se porter partie civile derrière. C’est un acte inqualifiable, isolé je l’espère… »

Touchée au flanc droit « vers la patte arrière », Pépita se porte mieux mais « ne sort plus. Je dois retourner chez le vétérinaire car elle s’est arraché des points », indique la jeune femme.

plomb

 

Partagez l’article !

 

Share Button
13 août 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire