Bretagne. Lorient : Un collectif s’inquiète du sort des chats errants !

Bretagne. Lorient : Un collectif s’inquiète du sort des chats errants !
Share Button

A Lorient, le collectif Citoyens et animaux s’interroge sur le changement de statut de la fourrière, dont la gestion est confiée à une entreprise privée.

Le collectif Citoyens et animaux du pays de Lorient (une quinzaine de personnes) existe depuis le printemps dernier.

Sa création coïncide au changement opéré à la fourrière animale. Au 1er septembre, Lorient Agglomération en a effet confié la gestion à une société privée, Sacpa chenil service.

Pétition

Le collectif fait circuler une pétition dans laquelle il demande des précisions sur le fonctionnement de la fourrière et affirme sa préférence pour « le 100% stérilisation, seule méthode éthique et morale » pour lutter contre la surpopulation féline.

« Un contrat clair »

Pour Daniel Martin, le maire de Port-Louis, chargé des services de proximité à l’Agglo, « les termes du contrat : délégation de service public) qui lie l’Agglo et la société privée sont très clairs. Elle ne capture pas les chats comme ça. Elle intervient sur interpellation de personnes précises (maires, police municipale, gendarmerie, service d’hygiène, etc.). »

Lorsqu’un chat errant est capturé, il est d’abord identifié puis rendu à son propriétaire. S’il n’y a pas de propriétaire, l’animal est stérilisé, puis relâché sur le lieu de capture. L’euthanasie peut intervenir, mais dans des cas très précis.

 

 

Partagez !

 

 

bandeau_pub_tr

Share Button
26 octobre 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire