Belgique. Villers-la-Ville: chat massacrés « l’enquête démontre qu’il fallait plusieurs heures avant qu’ils ne meurent »

Belgique. Villers-la-Ville: chat massacrés « l’enquête démontre qu’il fallait plusieurs heures avant qu’ils ne meurent »
Share Button

Le propriétaire a décrit les scènes horribles qu’il a provoquées en empoisonnant les chats.

Ce chantier a duré deux jours pour la police et les membres de l’ASBL Sans collier située à Chastre-Villeroux-Blanmont. Deux jours pour retrouver les 19 chats survivants de cette horreur sans nom. « C’était vraiment macabre » , explique Sébastien de Jonge, Directeur de Sans collier. « Nous avons découvert une situation dramatique. Les chats vivaient dans des conditions déplorables. »

Le sol était couvert d’excréments et les animaux survivants sont malades. « La maison est insalubre. »

Les deux hommes sont en aveux. « Ils n’ont jamais cherché à trouver une autre solution ou à contacter le refuge plutôt que de tuer les animaux« , se désespère Sébastien de Jonge. « Les adultes ont été empoisonnés avec de l’insecticide, mélangé à la nourriture ».

Les auteurs des faits ont déclaré qu’« il fallait plusieurs heures avant qu’ils ne meurent. Ils se frappaient la tête et parfois grimpaient aux murs… »

Quant aux chatons, ils étaient directement, et lors de plusieurs portées, noyés dans un seau. « Ils avouent avoir agi de la sorte pour au moins une centaine de chats. »

Dix-neuf chats ont été pris en charge par l’ASBL. « Ils sont maigres, apeurés et porteurs de pathologies diverses. Certains sont probablement sous l’effet de l’empoisonnement. »

Les soins prendront plusieurs semaines. Les membres de l’association espèrent une réponse forte de la justice. « Nous souhaitons que le dossier soit pris en charge par le parquet, la maltraitance animale étant trop souvent classée sans suite. L’ASBL se portera partie civile et déposera plainte à l’encontre du propriétaire et de ses complices. Nous attendons une condamnation exemplaire. »

Dans quelques semaines, un nouveau refuge Sans collier sera construit et vu la recrudescence des saisies, cela semble indispensable. « Nous avons eu 4 dossiers menant à la prise en charge de 48 animaux depuis la fin mars ! Nous tenons à remercier les services de police, particulièrement efficaces et disponibles, les membres de notre ASBL et également la personne qui a courageusement dénoncé les faits pour y mettre fin. »

Infos www.sanscollier.be

Share Button
17 avril 2016 / 2 Commentaires / pour / dans
  • clair joelle à dit dans son commentaire:

    Je n ai pas de mots pour ces monstres ils faut qu ils aient une punition a la hauteur de leur cruautes !!! Comment peut on faire du mal a des êtres sans défense Horribles salopards

    • Caremel à dit dans son commentaire:

      Je ne trouve pas mes mots. Il faut vraiment réagir à ces actes sur des pauvres bêtes sans défense, qui nous sont si fidèles. Écœurées, franchement. Il faut des textes, des lois, ça suffit, trop c est trop….. Pauvres petits minous…..,

Laisser un commentaire