Au-delà des abandons, trop de chats et de chiens se perdent !

Au-delà des abandons, trop de chats et de chiens se perdent !
Share Button

Période marquée par de trop nombreux abandons d’animaux, l’été est aussi la saison où les animaux de compagnie se perdent. Le centre I-Cad vient de publier une étude sur ces disparitions en nombre croissant.

 

Chopin, un chat sacré de Birmanie, est devenu un fugueur. Au grand désarroi de sa maîtresse, Zenia, qui habite à la campagne dans la région du Havre. « Il est parti une première fois, c’était il y a quelques mois. J’ai fait tout le voisinage, alerté les réseaux sociaux. J’étais très inquiète. Pourtant les sacrés de Birmanie sont des chats casaniers, un peu bourgeois, qui aiment leur confort et détestent bouger… Il était amaigri, je n’ai jamais su où il était passé. » Au bout de 17 jours, Chopin rentre à la maison. Mais ce n’est que pour mieux se sauver.

L’art de la fugue

« En mai, il a disparu à nouveau. Deux mois ! Cette fois je n’avais plus d’espoir. Chopin est castré, je me suis dit qu’il ne pouvait pas être parti courir la minette… Le croyant perdu, j’ai adopté un chaton dont la mère avait été abandonnée. Chopin est rentré le soir même à 18 heures ! Je n’en revenais pas. Il avait un peu maigri mais le poil était beau et propre. Il doit squatter chez quelqu’un. Parfois les chats vont loin. Cela reste son grand secret. » Zenia se retrouve désormais avec trois chats et un dalmatien dont l’arrivée dans la maison pourrait être l’une des causes de l’art de la fugue de Chopin.

Ce genre de situation, Michel Bénard, le responsable de la Société normande de protection aux animaux (SNPA) à Rouen, la connaît bien. Si l’été est hélas propice aux abandons d’animaux, c’est aussi une période où les pertes de chats et chiens se multiplient. En 2015 , 2 752 chiens, chats et furets ont été perdus en Normandie selon les chiffres de l’I-Cad, le fichier national d’identification des carnivores domestiques (chiens, chats, furets). « Nous avons beaucoup d’animaux qui nous sont rapportés par la police municipale ou les mairies. En général, les maîtres viennent les récupérer surtout lorsque les animaux sont identifiés. » C’est en ce sens que l’I-Cad a lancé une campagne cet été « pour rappeler aux propriétaires d’animaux de compagnie que l’identification est désormais obligatoire pour les chiens et les chats, et que la mise à jour régulière des coordonnées est fortement recommandée pour partir l’esprit tranquille ».

Lorsque les animaux recueillis ne sont pas identifiés, la SNPA s’en charge. « Le propriétaire paye alors la puce lorsqu’il vient chercher son animal au refuge, explique Michel Bénard. Lorsque personne ne vient, les délais de fourrière sont pris et au bout de quelques semaines l’animal est mis à l’adoption. C’est vraiment important d’identifier son animal car nous avons eu plusieurs cas où des animaux perdus ont été adoptés avant que leurs maîtres se manifestent. »Michel Bénard s’inquiète d’un phénomène qui prend de l’ampleur. « Ces derniers temps nous avons de plus en plus d’animaux trouvés sur la voie publique. Ce sont souvent des abandons, avant il y avait surtout des gros chiens, aujourd’hui il y en a des plus petits comme les Yorkshire. Nous avons aussi de plus en plus de gens qui partent en vacances et qui viennent nous donner leur chien sans rien vouloir savoir ! »

Mais pourquoi autant d’animaux perdus ? « C’est simple les gens ne font pas attention, il y a beaucoup d’inconscience. Les feux d’artifice, le cas typique. Les animaux ont peur, tout le monde le sait mais souvent on n’y fait pas attention… On a beau dire de les garder à la maison. Le 14 juillet, c’est 350 à 450 animaux perdus dans la soirée !» Les chats sont les animaux de compagnie qui se perdent le plus. Pas tenus en laisse, libres de leurs mouvements… Beaucoup deviennent errants et lorsqu’ils ne sont pas stérilisés font des portées. « Il y a aussi beaucoup de chatons qui, lorsqu’ils ne sont pas placés, sont mis dehors par leurs maîtres ».

 

Partagez !

 




Share Button
30 août 2016 / pour / dans

Laisser un commentaire